Tanné de vendre, d’acheter ou de manger

du chocolat (ou autre produit)?

Chaque année, plusieurs familles du Québec se retrouvent à devoir vendre du chocolat, du café, des oranges, des trousses de premiers soins, des places pour un événement, alouette! Les organismes sont souvent à court d’idées pour financer leurs projets, tout aussi importants les uns que les autres. La plateforme web de Loto-cacao est la solution. Tout le monde aime participer à une loterie, surtout quand c’est pour une bonne cause!

EXEMPLE D’UN VOYAGE EN EUROPE

Pour illustrer, prenons un exemple simple :

un groupe de 30 élèves qui a besoin de 2 000 $ chacun, pour un total de 60 000 $, dans le but de faire un voyage en Europe.

  • 30 élèves
  • 2 000 $ chacun
  • 60 000 $ au total pour le voyage en Europe

Beaucoup moins de travail

Chocolat (ou autre produit)

Selon des sites web proposant du financement avec chocolat, chaque élève devrait vendre environ 50 caisses de 30 boîtes de chocolat à 3 $, pour un total de 45 000 boîtes pour tout le groupe.

1 500 boîtes de chocolat à vendre par élève

Loto-financement

Sur Loto-cacao, le concours comptera 16 000 billets à 5 $.

Seulement 534 billets à vendre par élève

1 500 boîtes de chocolat à vendre par élève
534 billets à vendre par élève

Mise de fond minime

Chocolat (ou autre produit)

Pour se procurer les 1 500 caisses de chocolat qui seront vendues par les élèves, l’école devra débourser un montant initial substantiel. De plus, il faudra prévoir du temps et de l’énergie pour déplacer et pour distribuer les boîtes dans les classes.

Investissement de plus
de 60 000 $
Profit de 46 %

Loto-financement

Les seuls montants requis pour débuter un concours sont les 300 $ d’acompte non remboursable pour Loto-cacao, les frais d’études de la Régie de 30,25 $ et les droits de la Régie de 2 400 $ (3 % du prix de vente des billets).

Investissement minime
de 2 730,25 $
Profit de 75 %

Meilleur pour la santé

Chocolat (ou autre produit)

On peut bien vous dire que c’est du « chocolat noir », du « chocolat artisanal » ou autre argument marketing, mais le chocolat reste un aliment dont il faut limiter la consommation, selon le Guide alimentaire canadien.

Loto-financement

Personne n’est obligé de manger quoi que ce soit! Les gagnants pourraient être tenté de se « payer la traite »; mais ils pourront sélectionner quelque chose qui leur fera vraiment plaisir.

Plus équitable et écologique

Chocolat (ou autre produit)

La production du chocolat, comme celle de bien d’autres produits, n’est pas toujours faite de façon équitable. Et, même dans les cas où on retrouve sur l’emballage la mention « équitable », Équiterre, dans son guide L’éthique derrière l’étiquette, recommande d’être vigilant : « Contrairement au terme ”biologique”, le terme ”équitable” n’est pas une appellation contrôlée, et aucune loi ne régit son utilisation. La mention ”équitable” sur une étiquette n’est donc pas nécessairement un gage de pratiques éthiques. » 

De plus, tous les produits nécessitent une grande quantité de matières premières et d’énergie. Il faut aussi les transporter (souvent sur de très grandes distances). Les produits sont généralement emballés et génèrent ainsi des déchets qui ne sont pas toujours recyclables. Ce n’est pas l’idéal, surtout pour un produit dont nous n’avons pas besoin…

Loto-financement

Rien à produire, à emballer ou à transporter avec les concours de Loto-cacao. De plus, comme la plupart des billets circulent de manière électronique, on évite même la consommation de papier inutile. Et, même si nos développeurs peuvent se sentir parfois incompris, on vous assure qu’ils sont traités équitablement.

Sécurité assurée

Chocolat (ou autre produit)

Imaginez 50 caisses de chocolat dans la chambre d’un enfant. Ou pire, imaginez 4 500 $ en « petite monnaie » transportés par un enfant. En porte-à-porte ou au retour à l’école, quel cauchemar de laisser une telle responsabilité aux élèves. Et ensuite, il reste la comptabilisation de tout cet argent par les responsables de l’école : les enveloppes déchirées, les montants inexacts, les recomptages, cacher l’argent, faire les dépôts, etc.

Loto-financement

En faisant la majorité des transactions en ligne, vous évitez tous ces ennuis. Sur n’importe quel appareil électronique muni d’un navigateur web et d’une connexion internet, les élèves peuvent proposer aux donateurs d’acheter des billets et de payer directement avec leur carte de crédit, ce qui évite toute gestion d’argent par les jeunes. Comme les billets sont transmis électroniquement, il n’y a plus de risques de perte.

Créez votre concours et financez votre projet